Le diagnostic plomb

Le plomb a été désigné par la réglementation comme devant faire partie des diagnostics immobiliers obligatoires en amont de la vente ou la location d’un bien immobilier construit avant 1949, en raison de son statut particulièrement nocif pour la santé, causant des maladies neurologiques très graves, dont le saturnisme, véritable dégénérescence des capacités cognitives.

A travers le diagnostic plomb, la législation a prévu de cibler l’investigation de la présence ou non de plomb sur les revêtements de peinture, au sein desquels ce métal toxique a longtemps été un composant essentiel.

Pour ce faire, le diagnostiqueur qui se rend sur place, utilise un détecteur à fluorescence X, grâce auquel il peut mesurer la concentration de plomb éventuellement contenue au sein du logement à vendre ou à louer.

Le diagnostic plomb se base sur un seuil de référence, à savoir 1 mg/cm².

Avec un résultat en dessous, le logement présente un danger minime et la durée de validité du diagnostic plomb est illimitée pour une vente et de 6 ans pour une location.

Mais s’il est égal ou dépasse cette valeur, la durée de validité du diagnostic plomb reste de 6 ans pour une location mais de 1 an pour une vente, avec la possibilité pour le donneur d’ordre de devoir faire effectuer un assainissement, s’il en reçoit l’ordre de la part du préfet ou du maire de la commune où se situe son bien immobilier.