Le repérage amiante HAP enrobés routiers

L’amiante et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont des polluants présents dans les enrobés routiers de nombreux chantiers de voiries, en raison de leur utilisation systématique jusqu’au milieu des années 1990 pour leurs qualités en matière de consolidation des revêtements routiers.

En raison de leur caractère toxique et afin de renforcer la prévention des risques pour protéger les travailleurs comme l’environnement, ils font l’objet d’une obligation de repérage lorsqu’ils se trouvent dans une zone impactée par des travaux, depuis la circulaire ministérielle du 15 mai 2013, destinée aux maîtres d’ouvrage.

Le repérage amiante et HAP des enrobés routiers doit être réalisé par un diagnostiqueur certifié, doté d’une attestation de compétence conséquente, en raison de la dangerosité de son intervention au plus près des matériaux toxiques, qui lui fait prendre un risque considérable qu’il ne peut contourner que grâce à ses connaissance pointues en ce domaine.

Son expertise d’ailleurs est pluridisciplinaire puis qu’elle fait appel à des facultés diverses : une recherche documentée de l’historique des voiries impactées, un contrôle visuel, des prélèvements d’échantillons par carottage à l’eau pour analyse, des qualités de rédaction pour établir un rapport exhaustif, un mode opératoire, des recommandations, ainsi qu’une réflexion sur les méthodes employées pour gérer les déchets toxiques.

Acteur central en matière de prévention des risques, le professionnel certifié démontre des talents certains d’analyste théorique et d’opérateur technique au travers des repérages amiante et HAP des enrobés routiers.